La Commission Infrastructure en visite à l’aéroport de Schiphol ce vendredi

Communiqué du cdH
donderdag 5 juli 2012

Communiqué de presse du groupe cdH de la Chambre des Représentants

Nuisances sonores : La Commission Infrastructure en visite à l’aéroport de Schiphol ce vendredi

A l’initiative des Députés cdH Georges Dallemagne et Christophe Bastin, la Commission Infrastructure de la Chambre se rendra ce vendredi 6 juillet à l’aéroport de Schiphol (Pays-Bas), afin de s’inspirer notamment des initiatives positives que cet aéroport majeur au plan européen met en place à l’égard de ses riverains en matière d’information et de lutte contre les nuisances sonores (par exemple, la piste dite « polderbaan » construite au milieu des champs).

Cette visite intervient dans le cadre de la création prochaine d’un organe indépendant de contrôle des nuisances sonores liées au survol des habitations à partir de l’aéroport de Bruxelles-National et en prévision d’un examen de la problématique par la Commission Infrastructure.

Pour les Députés cdH, tout comme pour le Secrétaire d’Etat à la Mobilité Melchior Wathelet qui travaille actuellement au sein du Gouvernement à la création de cet organe de contrôle ainsi qu’au respect des décisions des Conseils des Ministres du 19 décembre 2008 et du 26 février 2010, trois éléments essentiels fondent la prise en compte et la protection des riverains dans la gestion aéroportuaire :

1) La transparence et la légitimité des décisions, ainsi qu’une information claire et actualisée aux riverains ;
2) Le respect de l’application des normes de vent pour l’utilisation des pistes, qui combinent sécurité et protection des riverains contre les nuisances (respect de la norme de 7 nœuds) ;
3) L’utilisation de routes aériennes survolant le nombre le plus faible possibles d’habitants.

Les riverains de l’aéroport de Bruxelles-National se plaignent depuis longtemps, à raison, d’un manque d’information et de concertation de la part de l’aéroport et de Belgocontrol, en ce qui concerne l’utilisation des pistes ou les travaux d’entretien des pistes (comme ce sera le cas cet été pour la piste 25 droite) et toutes les conséquences désagréables qui s’ensuivent.

Il est plus que temps de rétablir une communication optimale, constructive et efficace entre tous les acteurs en la matière et de donner le droit aux riverains à la tranquillité, ce à quoi seront particulièrement attentifs les Députés cdH et le Secrétaire d’Etat,.