Kraainem et Wezembeek ne seront pas la poubelle de l’aéroport de Bruxelles-National !

WUK
woensdag 17 september 2014

Communiqué de Presse : Appel de l’ordonnance du 31 juillet

Les communes de Kraainem et Wezembeek-Oppem, leurs associations de riverains AWACSS et WAKE UP KRAAINEM et certains habitants de Woluwé-St-Pierre ont décidé d’interjeter appel de l’ordonnance rendue le 31 juillet dernier par le tribunal de première instance de Bruxelles siégeant comme en référé, ordonnant à l’Etat belge de cesser l’utilisation des nouvelles routes du Canal et de deux sous-ensemble dits du virage gauche telles que modifiées ou mises en œuvre depuis le 6 février 2014.

Elles estiment que dans la balance des intérêts que le juge devait effectuer, les intérêts environnementaux de leurs habitants ont été tout simplement ignorés et que le retour à la situation antérieure violerait purement et simplement plusieurs décisions judiciaires définitives qui obligeaient l’Etat à délester quelque peu les survols de leurs habitants en raison de la concentration insupportable d’atterrissages et de décollages à basse altitude dont ils sont victimes depuis le sinistre plan Anciaux de 2003 qui a eu pour effet d’altérer gravement leur santé.

Depuis 10 ans, des décisions politiques successives ont en effet volontairement créé un véritable cumul de flux aérien intensif sur leur zone (appelée « F »), entrainant des nuisances exceptionnellement graves à leurs habitants, par des décollages et des atterrissages en continu, jour et nuit et à basse altitude, sans que l’Oostrand puisse se prévaloir, comme les habitants de la Région de Bruxelles-Capitale, d’un arrêté bruit objectivant les infractions commises sur son territoire limitrophe de cette Région.

Elles concluent que dans cette ordonnance, leurs intérêts ont été appréhendés de manière discriminatoire par rapport à ceux de Bruxelles et réclament une égalité de traitement entre tous les riverains d’un aéroport qui sont des êtres humains à placer sur un pied d’égalité.

Elles demandent à l’Etat, qui est ainsi rappelé à la cause, de prendre urgemment ses responsabilités dans une solution qui n’implique pas pour l’Oostrand déjà lourdement affecté, le rétablissement de nuisances antérieures au 6 février, et ceci avant l’entrée en vigueur de la directive européenne 2002/30 qui limitera les restrictions d’exploitation de Bruxelles-National, et dans un contexte où Brussels Airport programme une augmentation des vols dans un aéroport enclavé dans la ville et dont l’environnement est déjà saturé.

Véronique Caprasse, Députée-Bourgmestre de Kraainem,
Frédéric Petit, Bourgmestre de Wezembeek-Oppem et responsable de Awacss
Elisabeth de Foestraets, Echevine de Kraainem et responsable de Wake Up Kraainem