Accord partiel sur le survol de Bruxelles

lesoir.be
vrijdag 25 april 2014

Le dernier conseil des ministres de la législature a accouché d’un accord partiel sur le dossier sensible du survol de Bruxelles.

Le dernier conseil des ministres du gouvernement Di Rupo est parvenu à un accord partiel sur les propositions du CDH et de son secrétaire d’Etat fédéral à la Mobilité Melchior Wathelet afin de compléter les nouvelles procédures de décollage de l’aéroport de Bruxelles mises en œuvre en février dernier et figurant dans les accords de gouvernement de 2008 et 2010.

La création d’une autorité de contrôle indépendante, qui figurait également dans ces accords, a été actée. Cette autorité neutre sera chargée de mesure les nuisances conséquentes aux nouvelles procédures, afin de permettre le cas échéant de rectifier les plans de vols si les normes de bruit bruxelloises sont dépassées.

La loi de procédure, qui détermine les conditions à respecter pour créer, modifier ou supprimer les mouvements aériens, a également été votée.

Enfin, le conseil des ministres a également entériné l’établissement d’un forum de concertation incluant tous les intervenants dans le dossier, y compris les mouvements citoyens, qui sera chargé de formuler de nouvelles propositions pour le prochain gouvernement.

L’élargissement de la nuit de 22 heures à 7 heures du matin, contre 23 heures à 6 heures actuellement, qui était également proposé par Melchior Wathelet, n’a pas été retenu.

Selon la porte-parole de Melchior Wathelet, celui-ci est satisfait d’avoir mené à bien un point de l’accord de gouvernement, mais il déplore la tournure politicienne qu’a pris son aboutissement.